Des biscuits cuiller faciles pour charlotte

1 Fév

Dis Cortex, comment on fait pour faire une charlotte jolie, bonne, et qui ne s’effondre pas lamentablement au démoulage ? Comme la cuisine, c’est de famille, c’est à maman qu’il a fallu poser la question. L’ayant vue réaliser une bûche-charlotte de Noël bien plus alléchante que ces infâmes machins en forme de brique très à la mode cette année (et qui ne vont pas du tout avec les petits sapins en plastique), j’ai copié. Sans scrupule. Mais en réalisant des petites charlottes individuelles pour deux gourmands… Bref, avant de monter la charlotte, la première étape, ce sont les biscuits cuiller. Avant de foncer chez Brossard, autant essayer chez soi : ce n’est pas bien difficile à réaliser, et c’est quand même meilleur !

Les ingrédients (pour plein de biscuits, dont des ratés qui iront tout droit dans une boite en fer blanc, et/ou de quoi faire une grande charlotte) :

  • 50g de farine
  • 50g de maïzena
  • 5 œufs
  • 100g de sucre en poudre (ou plutôt 80g de sucre blanc + 2 sachets de sucre vanillé)

Préchauffer le four à 200°C.
Tamiser la farine et la maïzena (ou pas, comme moi… mea culpa).
Fouetter les blancs en neige à vitesse moyenne en ajoutant le(s) sucre(s) dès qu’ils commencent à mousser. Quand les blancs ont la texture « bec d’oiseau » (ils forment une sorte de fil quand on sort les fouets du saladier), ajouter les jaunes et fouetter le tout. Bien incorporer.
Verser la farine et la maïzena en pluie sur les blancs en neige et mélanger avec une spatule (attention aux grumeaux, ce sont des fourbes).
Dernière étape, la plus délicate, évidemment : former les biscuits sur une plaque recouverte de papier sulfurisé ou d’une feuille de silicone. Pas toujours facile de façonner des boudins bien réguliers à la poche à douille, et là, pas de truc exceptionnel, à part peut-être tracer des repères directement sur le papier. Évitez de trop les serrer, la pâte s’étale ! Et tentez de tracer des lignes bien droites, les biscuits biscornus, ça conduit inévitablement aux charlottes qui fuient…

La touche finale avant de cuire les biscuits : les perler. Un petit mot technique pour désigner l’opération qui leur conférera cette petite croûte toute jolie. Il suffit, une fois les boudins formés sur la plaque, de les saupoudrer de sucre glace. On attend cinq minutes, on re-saupoudre, on attend encore quelques minutes, et zou, au four pendant 10 minutes en surveillant. Ils doivent être bien dorés !

Bien perlés, les biscuits, bien perlés !

Bien perlés, les biscuits, bien perlés !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :