Bagels faciles sans moule ni robot !

11 Fév

Cortex a investi dans un Thermomix, et risque d’oublier le bon temps où son principal ustensile de cuisine était une fourchette rouge à pois blanc… Pour réaliser des bagels bons (si si, vraiment bons), c’est à peu près tout ce qu’il faut. Et un brin d’huile de coude, mais ça permet de faire un peu de sport en ces fraîches journées d’hiver. Enfin si l’on tartine lesdits bagels de Philadelphia à 99% de matières grasses, c’est moins utile… Mais c’est bon. Bref, pour 6 à 8 jolis bagels, il faut :

– 560 grammes de farine (prenez ce que vous avez, ou de la farine à pain)
– 1 cuiller à soupe de sucre
– 1 cuiller à soupe d’huile (d’olive, pour moi)
– 2 cuillers à café de levure
– 1 cuiller à café de sel
– 250 mL d’eau chaude (voire un peu de lait pour compléter)

Pour réaliser la recette, il suffit de tout mélanger, en essayant tout de même de commencer par mélanger ce qui est sec, avant d’ajouter l’huile et l’eau. C’est là que la souffrance commence : puisqu’il faut pétrir le tout jusqu’à obtenir une pâte lisse, comptez 5 à 10 minutes de malaxage ; si c’est trop dur, ajoutez un peu d’eau ou de lait.

La suite est la partie la plus artistique de la recette : formez entre six et huit boules avec la pâte, et roulez chacune en un gros boudin que vous allez ensuite refermer, la taille idéale étant celle d’un boudin faisant le tour de votre main. On prend le coup assez facilement, alors courage !

Les jolis bagels qui vont faire un plongeon dans l'eau bouillante !

Les jolis bagels qui vont faire un plongeon dans l’eau bouillante !

Une fois vos jolies couronnes formées, couvrez-les et laissez-les reposer entre 1h et 2h. Vient ensuite l’étape du pochage : il faudra tremper vos bagels une minute de chaque côté dans de l’eau bouillante.

Après tout ça, la cuisson : enfournez 10 minutes environ de chaque côté sur une plaque, dans un four à 220°C. Les bagels doivent être bien dorés, mais pas trop tout de même, pensez qu’à la dégustation, on les passe au grille-pain ! On les tartine ensuite traditionnellement de cream cheese (auquel on ajoute légumes et fines tranches de pastrami/volaille), mais aussi de confiture… Aucune limite, si ce n’est votre imagination !

20130210_204531

Coupés en deux et fourrés de bonnes choses… Miam !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :