Archive | dessert RSS feed for this section

[Thermomix] Fondant au chocolat et aux pruneaux (oui oui oui ! et c’est bon !)

26 Fév

Grosse envie de chocolat aujourd’hui. Dans le frigo, un fond de sachet de pruneaux dénoyautés. Les pruneaux, c’est bon, doux, sucré, on doit bien pouvoir en faire quelque chose avec le chocolat.

– Oui, Minus, j’ai l’amour du risque. Va pour un fondant au chocolat et aux pruneaux (recette de Cléa > clic !).

IMAG0258-1

Pour 4 personnes :

  • 150 g de pruneaux dénoyautés (dans mon cas, le fond du sachet de pruneaux + quelques abricots moelleux pour compléter)
  • 100 g de chocolat noir
  • 2 oeufs
  • 30 g de sucre complet
  • 80 g de farine (T80 chez Cléa, ou T ce que vous voulez)
  • 2 càc de levure

Grosse envie de chocolat, mais grosse flemme. Vive le thermomix !
Mettre le chocolat dans le bol et mixer quelques secondes vitesse 6 pour le réduire en poudre. Le faire fondre à 37°C pendant 1 à 2mn. Mettre tous les autres ingrédients dans le bol et mixer vitesse 6 2 à 3 mn, en faisant des pauses pour racler les parois avec une spatule.
Verser l’appareil dans un moule à cake (Cléa nous dit qu’il faut le huiler, moi, j’ai un moule en silicone !). Enfourner 15 mn à 175°C. Démouler quand le gâteau est froid.

Déguster devant Dr House.

[Thermomix] Oranges amoureusement givrées

14 Fév

Chez Cortex, on est d’un romantisme à toute épreuve : pour la Saint-Valentin, c’est soirée foot. Lyon a gagné, ça se fête ! Pour l’occasion, nous avons dégusté devant la télévision, lovés dans le canapé, nos oranges givrées amoureusement préparées quelques heures auparavant.

IMAG0220-1

Pour deux amoureux, il faut :

  • 3 oranges
  • 75g de sucre en morceaux
  • 1 blanc d’oeuf

Pour le sorbet :
Au dessus d’un bol (pour ne pas perdre le jus), peler à vif une des trois oranges et en prélever les suprêmes (les quartiers sans la peau).
Couper le haut des deux autres oranges et les évider à l’aide d’une cuiller à pamplemousse (ou d’un couteau bien aiguisé et d’une cuiller). Garder la chair et le jus.
Mettre le jus dans un bac à glaçons ou un sachet à glaçons ; pour les quartiers, j’ai opté pour tout fourrer dans un sac congélation. Congeler le tout, donc.
Quelques heures plus tard, mixer le sucre 30 secondes vitesse 9. Ajouter les glaçons de jus d’orange et les quartiers congelés (pour ma part, ça formait un bloc compact que j’ai coupé en petits morceaux à l’aide d’un couteau pour produits congelés) et donner quelques impulsions de turbo. Ajouter le blanc d’oeuf et mixer ensuite 1mn vitesse 6.
Le sorbet obtenu n’est pas très ferme : placer 2h au congélateur.

Avec un couteau pointu, former un coeur sur chaque orange et l’enlever délicatement. Placer les oranges et leurs chapeaux au congélateur.

Quand la glace est bien prise, remplir les oranges et replacer le chapeau.

C’est prêt !

IMAG0221-1

Heureusement, il reste du sorbet !

Coulants au chocolat des « Petites bouches » à la fleur de sel

6 Fév

– Dis Cortex, pourquoi est-ce que tes gâteaux s’appellent les « coulants au chocolat des petites bouches » ? Ce sont des coulants pour Minus ? 

– Non Minus, il faut vraiment tout t’expliquer…  

Cortex doit vous faire un aveu après quoi vous ne le regarderez plus jamais de la même manière.
Le matin, en  partant au travail, Cortex écoute la radio dans sa voiture. Un Cortex digne de ce nom écouterait France culture, France Inter, Europe 1, que sais-je ! une radio pour Cortex. Au lieu de cela, Cortex écoute France Bleu Basse-Normandie (ne riez pas). Vers 10h débute l’émission « Grains de sel », où l’animatrice reçoit des chefs normands qui détaillent parfois quelques unes de leurs recettes.
Lundi dernier, le chef du resto caennais « Les petites bouches » (rue Guillaume le Conquérant, pour les Normands) était invité. Le bien nommé Franck Farcy (j’ai ri, ça doit être mon côté Minus) a donné sa recette des coulants au chocolat, bien enregistrée par un Cortex chocolatophile.

IMAG0193-1

Première cuillerée : ça coule déjà…

Pour environ 12 coulants (cuits dans des empreintes à muffins, et même ici dans des caissettes en papier) :

  • 250g de chocolat noir (ici du Lindt à 70% de cacao)
  • 250g de beurre
  • 200 de sucre (ou 100g de fructose)
  • 100g de farine
  • 6 oeufs
  • (fleur de sel)

1. Faire fondre le chocolat cassé en morceaux avec le beurre.
2. Ajouter les oeufs légèrement battus avec le sucre. Fouetter énergiquement.
3. Ajouter la farine tamisée et fouetter.
Pour ma part, j’ajoute à ce moment un peu de fleur de sel, qui se marie parfaitement avec le chocolat noir.
4. Cuire 8 à 9mn à 180°C. Laisser refroidir environ 10mn avant de déguster.

Cette recette permet d’obtenir un véritable coulant, ou plutôt un mi-cuit. Pour ma part, je n’aime pas trop toutes ces recettes de coulants au chocolat qui sont plutôt des muffins fourrés avec un carré de chocolat qui fond à la cuisson. Celui-là est divin !

IMAG0194-1

Deuxième cuillerée : ça coule, dégouline, s’échappe…

[Thermomix] Gaufres légères et croustillantes

3 Fév

A la chandeleur, on fait généralement des crêpes. Chez Cortex, la flemme du dimanche soir aidant, on opte pour les gaufres :  pas de besoin de rester debout devant la plaque de cuisson,  le poignet en alerte, prêt à faire sauter les crêpes ; pas d’angoisse de la crêpe à trous, qui laissera dégouliner la confiture, comme par les trous de la tartine. Le gaufrier fait tout le travail…

Comme je suis bien décidée à rentabiliser mon Thermomix (et à préparer le repas rapidement), j’ai préparé la pâte à gaufre et du sorbet avec le robot-qui-sait-tout-faire.

Une petite pensée émue pour le vieux gaufrier de maman-Cortex, qu'il fallait retourner à mi-cuisson et qui faisait des gaufres gigantesques, d'une taille qu'aucun gaufrier moderne et diététiquement correct ne saurait proposer...

Une petite pensée émue pour le vieux gaufrier de maman-Cortex, qu’il fallait retourner à mi-cuisson et qui faisait des gaufres gigantesques, d’une taille qu’aucun gaufrier moderne et diététiquement correct ne saurait proposer…

Pour une quinzaine de gaufres :

  • 2 œufs
  • 70g de beurre
  • 30 g de sucre + une càc de vanille liquide (ou 20g de sucre et un sachet de sucre vanillé)
  • un sachet de levure chimique
  • 250g de farine
  • 360ml de lait
  • 1/2 càc de sel

Verser tous les ingrédients dans le bol et mixer 20 secondes vitesse 9 (ou pour les non-équipés, dans un saladier, au fouet électrique). Laisser reposer 1h dans un endroit tiède (devant le sèche-serviettes de la salle de bain !)
Dans mon petit gaufrier Téfal, il faut compter 4mn de cuisson.

J’avais testé la recette du livret Téfal mais celles-là sont nettement meilleures : plus légères (malgré le beurre…) et surtout plus croustillantes (merci le beurre…).

Avec une boule de sorbet aux fruits rouges, c’était parfait !