Archive | Thermomix RSS feed for this section

[Thermomix] Sorbet au citron

7 Mai

J’ai réalisé la recette classique de sorbet au citron au thermomix, en divisant simplement les quantités par deux. La recette initiale prévoyant un blanc d’oeuf, je l’ai tout de même laissé entier !

Pour un demi litre de glace, il faut :

  • 200 g d’eau
  • 175 g de sucre blanc
  • 125 g d’eau froide
  • 100 g de jus de citron
  • 1 blanc d’oeuf  (ou un demi…)

Versez les 200 g d’eau et le sucre blanc dans le bol du thermomix, et faites chauffer 5 mn à 100°C vitesse 3.
Ajoutez le reste d’eau froide et le jus de citron, puis mixer 3 secondes vitesse 3.
Ajoutez enfin le blanc d’oeuf et mixez à nouveau 3 secondes vitesse 4.
Il ne reste plus qu’à congeler en petites portions la préparation (en bacs à glaçons ou mieux, dans des sachets à glaçons) pour au moins 8h. Avant ce laps de temps, le sorbet est trop moelleux (mais parfois on est pressé…) Une fois les glaçons bien pris, remettez-les dans le thermomix et mixez-les vitesse 5  une trentaine de secondes.

Le sorbet se conserve très bien sans devenir un bloc dur comme du béton, les boules se façonnent bien même après quelques jours au congélateur.

La preuve !

La preuve !

Pour la version sans thermomix, on suit à peu près les mêmes étapes :
– D’abord, on réalise un sirop en portant à ébullition le sucre et l’eau.
– Ensuite, on ajoute le reste de l’eau et le jus de citron.
– On laisse refroidir la préparation, puis on la fait turbiner en sorbetière.
– Quand le sorbet commence un peu à prendre, on ajoute le blanc d’oeuf battu en neige.
– Enfin, on laisse 2h au congélateur pour que le sorbet durcisse un peu.

Publicités

Ravioles au poulet et persil

24 Mai

J’ai investi dans un petit moule à ravioles en métal, qui permet de les confectionner par plaques, à la manière des ravioles de Romans. La pâte peut se faire au thermomix, comme ici, ou à la main (mais c’est plus long !)

IMG_00000280

Pour 4 plaques de ravioles (soit pour 4 personnes), il faut :

  • Pour la pâte : 250 g de farine, 80 ml d’eau froide, 1 oeuf, sel.
  • Pour la farce : environ 200 g de poulet, quelques branches de persil, 2 petits-suisses (0% possible !)

Préparer la pâte :
Mélanger la farine et le sel. Battre l’oeuf en omelette et l’ajouter à la farine. Ajouter enfin l’eau et pétrir longuement afin d’obtenir une pâte lisse et souple. Laisser reposer 30mn

Ou… tout mettre dans le bol du thermomix et pétrir 2 à 3 mn.

Préparer la farce : mixer tous les ingrédients.

Séparer la pâte en 8 morceaux et les étaler finement au rouleau.

Pour le montage :
Placer une plaque sur le moule à ravioles. Déposer une petite quantité de farce sur chaque empreinte (pour simplifier la chose, j’ai mis la farce dans une poche à douille). Recouvrir d’une 2e plaque de pâte et souder le tout en passant le rouleau à pâtisserie sur la pâte. Réserver les plaques en les farinant, pour éviter qu’elles ne se collent les unes aux autres (ce qui m’est arrivé, d’où l’absence de photo où elles sont cuites).

IMG_00000278

Faire cuire les ravioles dans une casserole d’eau bouillante salée : elles sont cuites lorsqu’elles remontent à la surface.

Servir sans attendre (avec de la sauce tomate, dans un bouillon, pourquoi pas gratinées au four… les possibilités sont vastes !)

Tarte fine aux pommes caramélisées

2 Mai

© Maman, comme dirait Minus. Une petite tarte légère, croustillante, aussi agréable à l’oeil qu’en bouche.

IMG_00000206

Pour une tarte fine, il faut :

  • Pour la pâte : 150 g de farine – 1 sachet de sucre vanillé (maison pour moi) –  50 g de beurre (ou margarine, pour moi), 50 g d’eau froide
  • Pour la garniture : 3 petites pommes ou 2 grosses – 2 càs de compote de pommes – cassonade

Préparer la pâte :

Au thermomix : mettre le beurre, la farine et le sucre vanillé dans le bol. Donner 2 ou trois impulsions de turbo. Ajouter l’eau et mixer 1mn30 en mode pétrin. Mixer 10 sec en sens inverse pour décoller la pâte des couteaux.

Sans thermomix : mettre la farine dans un saladier. Ajouter le beurre et sabler du bout des doigts. Ajouter l’eau et mélanger jusqu’à former une boule homogène (adapter la quantité d’eau : il en faut peut-être moins qu’au thermomix).

Etaler la pâte au rouleau sur une feuille de cuisson en silicone ou en papier cuisson, si possible en formant un disque à peu près rond. Etaler la compote sur la pâte. Couper les pommes en fines lanières et les disposer joliment sur la pâte. Saupoudrer de cassonade et déposer quelques lichettes de beurre sur les pommes, histoire que ça caramélise bien.

Enfourner 20mn à 180°C.

LE truc de maman (d’où le ©) : une fois la tarte cuite et un peu refroidie, on peut re-saupoudrer de cassonade et caraméliser la chose au chalumeau (ou sous le grill du four, pour les non-équipés).

Cheese naans

1 Mai

Voilà aujourd’hui une petite recette sans prétention, qui peut constituer un repas du soir bien sympathique, avec une petite salade : les cheese naans (ou naans tout court, si vous préférez), ces petits pains plats indiens cuits dans une poêle.

IMG_00000197

Pour 4 naans, il faut :

  • en théorie, 3 cuillers à soupe de ghee (du beurre clarifié) ; ici, 3 càs de margarine fondue ;
  • 1 càs d’huile
  • 1 yaourt nature
  • 320 g de farine
  • 130 ml de lait
  • 1 càc de levure de boulanger sèche
  • 1 càc de sel
  • 8 portions de la Vache qui rit

Si vous avez un thermomix :
Verser le lait et la levure dans le bol. Chauffer 1mn30 à 37°C, vitesse 2. Ajouter le reste des ingrédients (sauf la Vache qui rit !) et mixez 2mn en mode pétrin.

Sans thermomix :
Faire tiédir le lait au micro-ondes, ajoutez la levure et mélangez. Ajoutez ensuite les autres ingrédients (sauf…) et mélangez jusqu’à obtenir une pâte souple et homogène.

Mettre la pâte  dans un saladier et la laisser reposer 1H au moins dans un endroit tiède, en couvrant le saladier avec un torchon.

(On peut aussi préparer la pâte en machine à pain, programme pâte seule.)

Après la levée, séparer la pâte en quatre boules. Etaler chaque pâton en un rectangle (à peu près, hein !) assez fin ; poser deux vaches qui rit sur une moitié du rectangle et rabattre l’autre moitié sur la première. Réétaler la pâte en une galette à peu près ovale, assez fine, le tout sans laisser s’échapper le fromage (bon courage !).*

Faire cuire à la poêle, sans ajout de matière grasse, environ 3 mn sur chaque face. Laisser refroidir un peu avant de déguster : la pâte à pain refroidit plus vite que le fromage, gare aux brûlures ! (je parle d’expérience…)

IMG_00000203_edit

* J’ai laissé la pâte lever un peu moins longtemps que d’ordinaire, faute de temps ; je ne sais pas si c’est lié, mais j’ai eu un mal de chien à l’étaler (la pâte n’est pas censée coller). J’ai fini par l’étaler entre deux feuilles de papier cuisson, décollées avec précaution au moment de la mettre à cuire.

Flan de blettes

24 Avr

Avant toute chose, mieux vaut être prévenu : le flan de blettes a une allure peu ragoûtante. Il fallait vraiment avoir envie d’écouler le kilo de blettes acheté au marché la veille, sur un coup de tête, au marchand de légumes bio (ça ce conserve mal, ces petites bêtes blettes-là). Ledit marchand fournit des recettes pour accommoder ses légumes : j’avais donc le choix entre un crumble de blettes ou un flan de blettes : j’ai choisi la 2e option.

C’est vert, mais bon, foi de Cortex. Même monsieur Cortex, grand récalcitrant face à la verdure, a aimé (de là à en reprendre, n’exagérons pas, mais il a fini sa part sans rechigner, ce qui est déjà beau). Je vous laisse admirer ce chef d’oeuvre quasi monochrome :

Avant que vous n'imaginiez des horreurs, je précise que les filaments blancs ne sont que du gruyère râpé.

Avant que vous n’imaginiez des horreurs, je précise que les filaments blancs ne sont que du gruyère râpé.

Le flan contient aussi des tronçons de "côtes" de blettes.

Le flan contient aussi des tronçons de « côtes » de blettes.

Pour 4 personnes (dans un moule à gratin), il faut :

  • 1 kg de blettes
  • 120 g de gruyère râpé
  • 4 oeufs
  • 50 g de crème épaisse (ici à 12% de m.g.)
  •  noix de muscade, sel, poivre

Laver les blettes et séparer le vert du blanc (les fameuses côtes de blettes).
Cuire 8 mn les feuilles dans de l’eau bouillante salée (étape réalisée au thermomix : mixer rapidement les feuilles vitesse 6, ajouter 2 verres d’eau environ, 12 mn de cuisson à 100°C, vitesse 2). Une fois cuites, bien les égoutter et les presser une fois refroidies pour en éliminer le maximum d’eau.
Cuire les côtes coupées en tronçons 15mn dans de l’eau bouillante salée (ou au thermomix) puis égoutter.
Mixer les feuilles avec la crème pour réduire le tout en purée en incorporant un à un les oeufs. Assaisonner.
Ajouter le gruyère et les côtes de blettes.
Verser le tout dans un plat à gratin et cuire 25 à 30 mn au bain-marie ) à 210°C. La préparation ne doit pas bouillir.

Brioche express (qui ressemble plutôt à un pain au beurre, mais ne chipotons pas)

20 Avr

Depuis que j’ai un Thermomix, j’apprécie de pouvoir faire un peu de boulange, sans patouiller la pâte à pleines mains ni risquer d’occire mon robot (l’ancien a succombé après un bref pétrissage de pâte à pain, le plastique du pétrin n’a pas supporté un tel travail et a fondu, bloquant le moteur ; feu mon robot a fini sa vie à la déchetterie…. et la pâte à pain aussi !).

J’avais déjà testé la recette du chinois, qui donne une délicieuse brioche… mais il ne faut pas être pressé, la pâte lève en deux temps, ce qui allonge considérablement la durée de la recette. La recette de Khala, reprise de nombreuses fois, était donc faite pour moi : une recette de brioche express, sans levée, puisque tout se fait au four.

NB : le nom de brioche est mal adapté, la mie est moins aérée et n’est pas du tout filante. Elle ressemble beaucoup à un pain au beurre.

La brioche entière...

La brioche entière…

brioche

…et en coupe.

Pour une grosse brioche (cuite dans un moule à cake), il faut :

  • 30 cl de lait
  • 50 g de beurre (ou margarine)
  • 1 oeuf
  • 4 càs de cassonade
  • 12 g de levure fraîche de boulanger (ou un sachet de levure déshydratée)
  • 400 g de farine
  • 1,5 càc de sel

Au thermomix : Mettre le lait, le sucre, le beurre et la levure fraîche émiettée (ou la levure sèche) dans le bol. Faire chauffer à 37°C pendant 2mn vitesse 2. Ajouter la farine, l’oeuf et le sel puis pétrir 1mn30.

Sans thermomix : Faire chauffer le lait et le beurre au micro-ondes ou à la casserole (plus pratique pour maîtriser la chaleur) : le mélange doit être tiède, pas trop chaud pour ne pas tuer la levure. Emietter la levure fraîche (ou verser la levure sèche) dans le lait, mélanger, puis ajouter tous les autres ingrédients. Mélanger à la cuiller en bois : le mélange doit être homogène et assez liquide.

Verser la pâte dans un moule à cake (ou moule en couronne) beurré (ou en silicone) et enfourner à 80°C pendant 20mn. Monter le thermostat à 200°C et poursuivre la cuisson 25 mn (voire plus, il faut surveiller).

Surtout, laisser refroidir sur une grille avant de déguster. La brioche s’effrite lorsqu’elle est encore chaude ; refroidie, on peut y tailler de belles tranches.

La brioche se conserve très bien. Toastée et beurrée, c'est un régal ! (d'une grande légèreté... !)

La brioche se conserve très bien. Toastée et beurrée, c’est un régal ! (d’une grande légèreté… !)

[Thermomix] [ou à la main !] [ou en MAP !] Croissants et pains au chocolat (recette de base de la pâte feuilletée)

14 Mar

Les possesseurs du thermomix auront tous lu la recette de base de la pâte feuilletée : 150 g de farine, 150 g de beurre congelé. Le robot mixe tout ça, il ne reste plus qu’à étaler, replier, rééataler, re-replier, et rebelote. En 10 minutes, vaisselle comprise, votre pâte est faite, voire étalée selon vos besoins, si vous êtes rapide.

Je ne peux pas me résoudre à réaliser une pâte qui contienne autant de beurre que de farine. Ce n’est pas de la pâte feuilletée, c’est un kouign amann, cette recette !

Je préfère cette version de la pâte feuilletée, à peine moins croustillante que la recette thermomix, légèrement briochée, mais très goûteuse (et grasse quand même, pas d’inquiétude !).

Cette recette permet de faire environ 3 fonds de tarte de 28 cm, ou 4 d’un moule un peu plus petit ; elle permet, sinon, de faire 8 croissants ou pains au chocolat.

IMAG0340

Pour la 1ère étape, il faut donc :

  • 450 g de farine
  • 1 sachet de levure de boulanger
  • 260 ml de lait
  • 1 càc de sel
  • 10 g de beurre
  • 40 de sucre (cassonade pour moi) (10 à 20g si vous prévoyez de d’utiliser la pâte pour du salé)

Mettre dans le bol du robot le lait et la levure. Faire chauffer 1mn30 à 37°C, vitesse 2. Ajouter le reste des ingrédients et mixer en mode pétrin 2mn.

Sans thermomix : tiédir le lait et y verser la levure. Laisser reposer une dizaine de minutes. Verser tous les ingrédients dans un saladier et pétrir de vos blanches mains jusqu’à ce que la pâte soit lisse (ça colle !) Le pétrissage prend une dizaine de minutes.

Avec une machine à pain : mettre tous les ingrédients dans la cuve. Programme pâte seule.

Sortir la pâte du bol, la mettre dans un saladier, recouvrir d’un torchon et laisser pousser 1h dans un endroit tiède. La pâte doit doubler de volume.

Pour la 2e étape, il faut :

  • 150g de beurre (pas d’allégé ! pas de margarine ! du beurre, du vrai, et bien froid !)
  • un peu de lait + sucre pour la dorure, ou du jaune d’oeuf (ou rien, pour moi, parce que j’avais la flemme de dorer mes viennoiseries)

Sur un plan fariné (ou un tapis en silicone), étaler la pâte en rectangle (environ 40 X 20 cm).

IMAG0335

Sur le tiers du milieu du rectangle, mettre le beurre froid coupé en dés. Replier le tiers de droite vers le milieu, puis le tiers de gauche (pliage en portefeuille, comme on dit). Mettre au frais un quart d’heure.

Le pliage en portefeuille !

Le pliage en portefeuille !

Sortir le pâton du réfrigérateur, le tourner d’un quart de tour vers la droite (cela constitue un tour), réétaler en rectangle, plier en portefeuille, et remettre au frais.
Répéter l’opération encore une fois. En tout, cela fait 3 tours.

Au terme de ces tours, diviser le pâton en 8 (si vous faites des viennoiseries).

Pour faire des pains au chocolat, étaler un pâton en rectangle au milieu duquel on place quelques carrés de chocolat pâtissier.

Pour des croissants : couper le pâton de base en quatre, étaler chaque pâton en rectangle et couper chaque rectangle en deux. On obtient donc 8 triangles, qu’il suffit de rouler sur eux-mêmes pour former des croissants.

Laisser lever 1h à l’abri des courants d’air.

Les courageux penseront à dorer leurs pâtons !

Enfourner 15 mn environ à 220°C.

IMAG0341