Tag Archives: amande

Le gâteau-chat (moche mais bon)

13 Nov

Dans 3 semaines, mini-Cortex n°1 aura 3 ans. Mademoiselle a une idée bien précise de ce qu’elle veut : un gâteau en forme de chat (ou de poussin…) violet. Rien que ça. Pour le gâteau en forme de chat, je dois pouvoir faire quelque chose. Pour la couleur violette, ma foi, ça n’a rien d’impossible, mais je ne suis pas sûre que ça mette en appétit la famille réunie pour l’occasion !

Toujours est-il qu’avant de lui promettre qu’elle aurait son gâteau-chat, j’ai fait un essai : une soirée de bidouillage de moule en forme de tête de chat (design éhontément pompé sur internet, m’enfin le site original ne m’en voudra probablement pas de lui faire concurrence, vu le résultat obtenu). Je l’ai bricolé en scotchant sur un carton rigide des bandes de carton souple, le tout chemisé de rhodoïd.

Le site où j’ai vu cette tête de chat propose en fait un fondant au chocolat décoré (à des prix exorbitants, plus de 70€ pour 8 personnes, j’ai frôlé la syncope quand j’ai vu ça). Je voulais, pour ma part, réaliser un bavarois au chocolat, le parfum préféré de mademoiselle Cortex, avec des inserts à la framboise, sur une dacquoise aux amandes.

IMG_20141111_161836

Etape 1 : Le biscuit. 

Mélanger 125 g de poudre d’amande, 75g de sucre glace et 4 blancs d’oeufs montés en neige. Cuire 12 mn à 180°C.

Je l’ai cuit dans un cadre rectangulaire puis retaillé en forme de tête de chat à l’aide d’un gabarit.

Etape 2 : Les inserts à la framboise.

J’ai fait compoter 300 g de framboises avec 50 g de sucre, puis j’ai passé le coulis au tamis et ajouté 3 feuilles de gélatine réhydratées. J’ai coulé cette préparation dans des moules en forme de mini-sphères, et j’ai mis le tout au congélateur.

NB : une prochaine fois, je ferai compoter un peu plus longtemps les framboises pour que le goût soit plus concentré, et je mettrai une feuille de gélatine en plus pour avoir une meilleure tenue.

Etape 3 : La mousse bavaroise au chocolat. 

– 25 cl de lait
– 20 cl de crème liquide entière
– 50 g de chocolat noir à 70%
– 25 g de cacao amer en poudre
– 60 g de sucre
– 4 jaunes d’oeufs
– 6 g de gélatine

Faire une crème anglaise au cacao : battre le cacao avec le sucre et les jaunes. Pendant ce temps, porter le lait à ébullition puis le verser tout en fouettant sur les jaunes. Remettre sur le feu une ou 2 minutes.
Ajouter la gélatine réhydratée et le chocolat en petits moceaux et bien mélanger, le mélange doit être homogène.
Laisser refroidir.
Monter la crème en chantilly et la mélanger délicatement à la crème au chocolat.

Etape 4 : Le montage. 

Placer le biscuit au fond du moule, disposer la totalité des demi-sphères de framboise par-dessus et couler la mousse bavaroise sur le tout en lissant bien la surface (déjà là, j’ai eu bien du mal, mon super-moule maison en carton était moyennement adapté au lissage à la spatule).

Mettre au congélateur une nuit.

Etape 4 : Le glaçage miroir.

Faire chauffer 80g d’eau avec 230 g de sucre. Le sucre doit être dissout et un sirop doit se former. Stopper la cuisson quand le sirop atteint l’ébullition.
Dans un saladier, verser 80 de cacao amer puis ajouter le sirop tout en fouettant.
Faire chauffer 160 g de crème liquide entière et la mélanger avec 12 g de gélatine réhydratée.
Mélanger la crème au sirop au cacao à la spatule.
Laisser refroidir à température ambiante : le sirop doit atteindre 30 à 32°C.

Sortir le bavarois du congélateur et couler le glaçage sur le gâteau en évitant d’y mettre des coups de spatule.

Autant dire que mon glaçage ne devait pas être assez chaud (pourtant il était à la bonne température, d’après mon thermomètre Ikea…) et il a pris trop vite sans bien napper les côtés du gâteau. D’où les coups de spatule. D’où l’aspect moche du gâteau. Bref.

Etape 5 : La décoration.

Les dents et les yeux du chat sont en pâte à sucre.

Verdict : il était très bon, ce gâteau moche. Mais comme dirait mini-Cortex : « Mais moi je voulais un chat violet ! »

Ingrate, va.