Tag Archives: facile

Recette de base : le gâteau de semoule

18 Mar

Pour lutter contre les dernier frimas de l’hiver (et les congères qui n’en finissent pas de fondre), Cortex a pioché dans les recettes maternelles pour mitonner (c’est un bien grand mot pour ce type de recette) LE gâteau de semoule, celui qui a un petit goût d’enfance et dont on reprend une part avec plaisir, alors qu’il faut bien le dire, ce n’est pas le dessert le plus fin qui soit. Mais c’est tellement bon, avec sa texture moelleuse et son petit goût vanillé…

LE gâteau de semoule de ma mère se cuit dans un moule en couronne, qu'on se le dise !

LE vrai gâteau de semoule- celui de ma mère – se cuit dans un moule en couronne, qu’on se le dise !

Pour un moule en couronne (ou pas), il faut :

  • 1 litre de lait
  • 200 g de semoule fine (je mets souvent de la semoule complète)
  • 150 g de sucre (cassonade pour moi)
  • 3 oeufs
  • 30 g de beurre (facultatif ; je n’ai mis qu’une cuillerée de margarine, histoire de)
  • 75 g de poudre d’amandes (facultatif ; pas mis ici, pour plus de légèreté, mais c’est très bon avec)
  • vanille

Dans une grande casserole, faire bouillir le lait avec la vanille. Quand le lait est bouillant, verser la semoule en pluie tout en fouettant énergiquement. Faire cuire 10mn à feu doux en remuant sans cesse à la cuiller en bois. Ajouter le sucre en fin de cuisson.
Hors du feu, ajouter les jaunes d’oeufs (puis le beurre et éventuellement la poudre d’amandes).
Battre les blancs en neige ferme et les incorporer au mélange.
Cuire 25mn à 220-230°C dans un moule beurré et au bain-marie (la lèche-frites pleine d’eau fait bien l’affaire !)

IMAG0356

IMAG0360

Je le préfère nature, voire accompagné de compote, mais on peut aussi l’aromatiser avec du cacao en poudre. A vous de voir !

Publicités

Panés au poulet façon « cordon bleu »

12 Mar

Souvenez-vous des potatoes maison : c’était une réclamation de Monsieur Cortex, qui m’a également réclamé des « cordon bleu » maison (pour un repas tout en légèreté et en raffinement, bien sûr).
Après avoir lu récemment un article sur la composition réelle des nuggets et autres panés à base de poulet (qui doivent être fabriqués à peu près à base des mêmes morceaux de poulet que les croquettes des chats de la maisonnée Cortex), je suis encore plus convaincue des vertus du fait-maison : plus goûteux, plus sain, plus économique (et beaucoup, mais alors beaucoup plus light, quand il s’agit de ce genre de plat !).

IMAG0307

Pour deux panés façon « cordon bleu », il faut :

  • deux filets de poulet assez épais (Minus m’ayant posé la question, je précise : crue, la viande, pas cuite !)
  • deux Vache qui rit
  • deux tranches de jambon cru ou fumé (ici, jambon cru de la Forêt noire)
  • chapelure (toute faite, Tipiak, mais il semblerait que super-Thermomix puisse transformer du pain dur en chapelure, il faudra que j’essaie prochainement)
  • (farine)
  • (blanc d’oeuf)

Entailler les filets de poulet dans l’épaisseur, sans le couper complètement (comme pour un sandwich, le but étant de pouvoir glisser dans l’épaisseur la garniture). Tartiner chaque tranche de jambon cru avec une vache qui rit. Plier la tranche en deux et la glisser dans le filet de poulet, assez profondément pour qu’elle ne dépasse pas.
Mettre un peu de farine dans une assiette, un peu de chapelure dans une autre, et le blan d’oeuf dans un bol. Rouler les filets dans la farine puis dans le blanc d’oeuf ; terminer par la chapelure. (j’ai juste roulé dans la chapelure, faute de temps ; c’est tout aussi bon, mais la chapelure tient un peu moins bien sur le poulet)
Faire dorer à la poêle dans un peu de matière grasse à feu moyen, en surveillant bien pour éviter de faire brunir la chapelure.

On peut aussi réaliser ces panés avec des escalopes de dinde (ou de poulet, d’ailleurs) bien fines (quitte à les aplatir à grands coups de rouleau à pâtisserie), cette fois-ci en étalant le jambon et le fromage dessus puis en repliant en deux.

Avec des potatoes, bien sûr !

Avec des potatoes, bien sûr !

Potatoes maison

10 Mar

Point de friteuse chez Cortex, même pas l’ombre d’une Actifry (qui me fait de l’oeil depuis un moment, mais l’achat du Thermomix impose quelques renoncements…). Monsieur Cortex aimant les frites, il faut bien se contenter des moyens du bord : généralement, c’est McCain qui nous régale… Et quand il y a pénurie dans le congélateur, c’est Cortex qui s’y colle !

Le reste des potatoes est dans nos assiettes !

Le reste des potatoes est dans nos assiettes !

Pour deux (gros mangeurs) :

  • 8 pommes de terre moyennes (si possible allongées, variété à frites)
  • sel
  • épices (ici, herbes de Provence)
  • 1 à 2 càs d’huile d’olive (l’idée étant qu’il y en ait assez pour enrober toutes les potatoes, mais pas trop non plus pour ne pas les noyer)

Laver les pommes de terre et les couper en huit pour former des segments allongés. Bien sécher tout ça dans un torchon propre (qui ne le sera donc plus…). Verser les futures potatoes dans un saladier, ajouter le sel, l’huile d’olive, les épices, et bien mélanger pour enrober chaque potatoe.
Verser sur la lèche-frites du four (recouverte de papier cuisson, ça limite la corvée de vaisselle).

Quand je dis que c'était une dose pour deux gros mangeurs...

Quand je dis que c’était une dose pour deux gros mangeurs…

Enfourner 30mn à 200°C environ. Retourner à mi-cuisson.

Servies avec des « cordon bleu » maison ! (recette à venir)

IMAG0302-1